16/02/2011

2007 - Un journaliste de la Libre Belgique joue au petit fransquillon (unilingue bien entendu).

Elargir aussi le bilinguisme au Brabant wallon ?, LB 02/10/2007

 

Brigitte Grouwels n'est jamais en manque d'idées pour mettre la pression. Voilà que la secrétaire d'Etat CD&V de Bruxelles s'est adressée aux bourgmestres du Brabant wallon pour leur demander s'ils seraient prêts à instaurer un bilinguisme généralisé chez eux ! Objectif non avoué mais sans doute recherché: obtenir une vague de réponses négatives qui permettraient de conclure que l'on demande des efforts au Brabant flamand mais pas aux communes du Roman Pais de Brabant. Et on n'exagère même pas puisqu'elle rappelle, hélas non sans raison, qu'en 1963, seules des communes flamandes étaient devenues "à facilités". Et Brigitte Grouwels de se demander si les esprits ont changé... L'on devine la suite car depuis plusieurs jours, sur son site internet, elle a tenu à rappeler, notamment avec un article de feu Jean Daloze de "La Libre" à l'appui que les premiers zélateurs de l'unilinguisme régional étaient les Wallons au début des années 1930. Reste à dire que les esprits peuvent évoluer en Wallonie aussi, geachte Mevrouw Grouwets !!! (C.Le)

16:32 Écrit par Johan Viroux | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.